Accueil

T'as pas ? : la bande dessinée et la publicité

Des dessins humoristiques et des caricatures politiques apparaissent dans la presse canadienne dans les années 1850 et seront publiés plus fréquemment à partir du début du 20e siècle. À Montréal, Massicotte et Henri Julien signent de nombreux dessins dans les quotidiens. Au tournant des années 1930, les journaux ouvrent toutes grandes leurs pages à la bande dessinée. Durant la dépression économique et la guerre, le ton des caricatures au Canada tend plutôt à l’humour qu’au sarcasme. Le style des caricaturistes est influencé par la circulation des recueils de bandes dessinées (comic book) américains. Néanmoins, les caricaturistes et dessinateurs d’ici affirment leur style et s’affranchissent des traditions, investissant aussi le secteur des publicités illustrées.

Plusieurs brasseries de la National Breweries Ltd. vont d’ailleurs utiliser la bande dessinée pour dynamiser leurs annonces. C’est le cas, entre autres, de Dow et Boswell. Black Horse s’y investit de façon plus intense notamment en publiant sa série humoristique T’as pas ? durant vingt ans. Des recueils d’annonces T’as pas ? sont même édités. Ces annonces composées de quatre cases de bande dessinée présentent généralement un homme dans une situation fâcheuse, mais qui trouve une solution ou une part de réconfort dans la consommation d’une bière Black Horse. Grâce aux différentes situations de la vie courante qu’on y retrouve, les lecteurs vont s’identifier au personnage de la bande dessinée et donc à la bière Black Horse.

Références des fichiers joints : 

bd_humoristique_securite_au_travail_revue_nbl.pdf : La Revue. Publiée dans l’intérêt des employés, Août, vol. 12, No 8, 1949, The National Breweries Limited, Montréal, Qué., 4e de couverture. 

cahier_t'aspas.pdf : Brochure regroupant des bandes dessinées de la série T'a' pas ? signées Racey, 1930. Préparée par l'agence publicitaire Stevenson & Scott Limited, Montréal. Don de monsieur Michel et madame Jacqueline Ste Marie, RG-1999-575.